2ème extrait de Rogue River Evolution

Extrait Chapitre 26 – Page 161 :

[…] Un hurlement plaintif stoppe net l’avancée de la petite troupe. Shadow 1 lève le bras et s’accroupit. Les cinq autres soldats l’imitent sans montrer le moindre signe d’inquiétude. Par mimétisme, Steeve Barns se cache à son tour dans les fougères.

Un deuxième hurlement, beaucoup plus proche, lui glace le sang. Finalement, ils n’auraient peut-être pas besoin de traîner longtemps sur place, se dit-il.

Un peu plus loin, terrés dans leur grotte, Danny et Matthew sont immobiles. Au troisième hurlement, le chasseur ne peut réprimer son angoisse.

-T’as entendu ça mec ?

-Oui, j’ai entendu.

-C’est ce qui t’as fait flipper tout à l’heure ?

-Non.

-Pourtant ça fout les j’tons…

-La ferme Danny !

Dans le silence le plus total, les deux hommes patientent de longues minutes. Ils contrôlent jusqu’à leur respiration dans la crainte d’émettre le moindre son qui trahirait leur présence. Mais l’absence d’autres signaux d’alerte fait retomber la pression à mesure que le temps passe.

Peu à peu, leurs muscles se détendent. Hopkings ne comprend pas le comportement de Matthew.

Au début, sa quête lui semblait étrange. Ensuite, sa profession l’avait laissé perplexe. Puis son attirail électronique l’avait surpris. Et au bout du compte, il agissait de manière étrange depuis une heure.

Un bruissement sort les deux hommes de leur torpeur. Le rideau de feuillage à l’entrée de la grotte se met à frémir. Une à une, les branches sont dégagées. Hopkings jette un œil à son voisin tétanisé.

Il lui donne un coup de coude.

Leurs regards se croisent. Hopkings adresse un signe du menton à Matthew pour désigner le fusil posé contre la paroi. Matthew secoue la tête. Cette fois, le chasseur lui lance un regard furieux en tendant la main avec insistance.

Le zoologue hésite.

-Matt ! chuchotte Hopkings en insistant avec sa main tendue.

Finalement, Matthew se résigne et lui remet l’arme de chasse. L’image retransmise par son nanodrone ne lui avait pas permis d’identifier correctement les individus entraperçus au milieu des arbres centenaires. Il était toutefois certain qu’une arme à deux coups ne suffirait pas dans l’éventualité d’une opposition. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close